[NOUVEL] Le compte de fée de Louna

 :: Taverne :: Flood Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 13 Avr - 4:19
Louna à six ans et vit en banlieue Parisienne dans une famille divorcé. Sa mère est femme au foyer, son beau-père banquier et son père, elle ne sais pas trop, elle ne le voit pas souvent, juste les week-ends. Pour elle chaque jour est rempli de rire, de jeu et d’aventures.

Aujourd'hui c'est Dimanche et Louna rentre chez elle, personne ne l'y dépose étant donné qu'elle n'a pas plus de 200 mettre à faire, et puis son père est fatiguer, comme souvent, alors il ne sort pas beaucoup. Tout en marchant elle regarde le ciel, elle sautille, chante, elle trouve ça amusant, il fait beau aujourd'hui et elle voudrais rester dehors à gambader dans la ville. Mais voilà elle va chez elle.
Elle imagine souvent ce lieu comme un château effrayant, habité par une méchante reine et un troll ignoble. Depuis l'arrivé du petit Prince, ils l'ignorent presque totalement, elle ressemble à cendrillon, attendant avec impatience son prince charment, mais voilà il ne vient jamais.
De temps en temps, de beau chevalier en armures vienne voir ses parents, cherchant à savoir si tous ce passe bien, elle voudrait bien leurs demander de la sauver, mais elle n'a pas le droit de sortir de sa tour, et puis si elle leurs disaient elle serait puni, sûrement donner au méchant dragon.

Puis un jour Louna arriva enfin à s’enfuir du château maudit, l’adrénaline la fit courir tellement vite, tellement loin qu'elle ne reconnaissait plus rien, elle qui ne connaissait que la ville où elle avait grandit se retrouvait dans une forêt, sûrement enchanté. Peut-être croiserait-elle les septs nains qui pourraient l'aider ? Elle marcha des heures, sans but, sans savoir où allez, la fatigue commençais à se faire sentir quant elle vit une lumière au loin. En s'approchant elle vit des hommes et des femmes faisant un feu.

- Ha ! Des bandits ! Hurla-t-elle en s’enfuyant à toute jambes.

Les personnes l'ayant entendu se retournèrent et une femme s'élança à sa poursuite. La petite Louna avait beau courir aussi vite qu'elle le pouvait, la renégat la rattrapa sans aucune difficulté et la ramena au camps. Louna ne bougea pas persuadé qu'ils allaient la tuer, ou la manger, mais la jeune femme lui apporta à manger et se posa à ces côté.

- Dit moi petite, d'où tu viens ?

- … Louna ne répondit rien, refusant de divulguer quelques informations que se soir à la femme brune.

- Ok tu ne veux rien dire, je comprends, repose-toi on reparlera demain matin.

La jeune femme s'éloigna, puis une foi que tout le monde fut coucher la petite fille prit de nouveau la fuite en ayant pire le temps de voler quelques ration de nourriture au passage. Ne sachant toujours pas où allez, elle marcha durent des heures, à l’affût du moindre bruit, évitant les ponds sous lesquels pourrait se cacher des trolls ou autre monstres.

Après plusieurs heures de marche, elle arriva à l'entrer de la ville, les immeubles étaient là, à perte de vu, rassuré elle réduisit le pas et se fonda dans la foule qui marchait.

Elle rencontra alors un vieil homme qui travaillait le bois au milieu de la rue, elle reconnu Gépétto, mais fut surprise de ne pas voir son fils, elle avança vers lui et regarda un moment son travail.

- Dite monsieur, il est où Pinocchio ?
- Pardon ? Répondit le vieil homme à la petite fille
- Bas, il ne vit plus avec vous ? C'est dommage.

L'homme sourit alors à Louna, la naïveté de cette petite le toucha profondément.

- Où son tes parents ma grande ?
- Je n'ai pas de parents monsieur. Mentit-elle pour ne pas avoir à expliquer sa présence ici, mais sa gestuelle montra à l'ancien que se n'était pas vrais, pourtant il n'en tenât pas compte et lui proposa une boisson chaude que Louna accepta volontiers.

Après plusieurs heures de discutions Louna suivit le vieil homme chez lui, sa demeure était modeste, mais la petite fille s'y sentit tout de suite à l'aise.

Elle resta chez lui plusieurs jours durant, à apprendre comment travailler le bois, comment il poussait, comment il vivait, plein de chose qui l’intéressait au plus haut point. Mais un beau jour les chevaliers vinrent frapper à la porte et ils emmenèrent le vieux monsieur à leur camps. Ils l’enfermèrent dans un cachot et le traitèrent comme un ennemie. Louna ne comprenait pas pourquoi le traitaient-ils ainsi, il avait été gentil, mais quant elle vit apparaître sa marâtre elle compris. C'est elle ! Elle avait demander aux soldat de l'enfermer car il la protégeait. Quant sa mère voulu la prendre pour la ramener au château, la petite se mis alors à hurler.

- Non ! Non ! Je ne veux pas y retourner ! Je veux rester avec lui ! Laissez moi ! Vous êtes des monstres ! Au secours !
- Mais tait-toi ça ne va pas ou quoi ! Tu es totalement folle ma parole ! Lui lança méchamment sa mère tout en la tirant par le bras.
- Arrêtez madame ! Ordonna alors un chevalier à la méchante reine.

Il prit alors la marâtre à part lui demandât ce qu'il se passait, Louna était assise à un bureau, attendant que ça se passe, puis la femme de la forêt, habiller totalement différemment se dirigea vers elle.

- Coucou, mais tu ne serais pas la petite fille de la forêt ? Comment tu es arrivé là ?
- Ha madame Grobois, merci d'avoir fait aussi vite. L'interrompit un des soldats au bel uniforme. Suivez-moi s'il vous plaies.
- D'accord, à plus tard ma grande.

Après quelques minutes la dame revint voir Louna qui compris qu'elle était en faite la bonne fée et qu'elle travaillait à aider les enfants avec d'autre fées. Quelques chose du genre. Elle voulait savoir ce qu'il s'était passer et pourquoi elle ne voulait pas retourner chez elle. Mais quant Louna lui expliqua tout, la fée fut submergé par l'horreur de la situation et fut surprise de voir comment une petite fille de l'âge de Louna avait réussi à s’échapper en se créant un monde de compte de fée.

Son père était alcoolique, ça les services sociaux le savaient depuis longtemps, c'était la raison pour laquelle il n'avait pas la garde de la petit tête blonde. Mais s'ils avaient sut...

La mère et le beau-père étaient pire, après les déclarations de la gosses, les forces de l'ordre furent envoyer à la demeure des Farilaré pour fouiller les lieux. Ils trouvèrent des choses effrayantes. La chambre de la petite fille était vide, il n'y avait qu'un simple lit, aucun jouet, aucune fenêtre, des excréments à divers endroit de la chambre, ils trouvèrent même du sang séché un peut partout. Leur fils était visiblement sous alimenté, comme la gamine. Et après avoir fait passer des testes médicaux à Louna, ils découvrirent de vielles trace de morsures, causé sûrement par un chien et beaucoup de fractures qui n'avaient sûrement jamais été soigné correctement. Sans oublié les marques flagrante de sévices sexuel. 

La gentille fée contacta alors le père de la gosse qui fut surprit mais sans plus aux annonce de la police, à divers reprise il avait remarquer des blessures sur sa fille, mais étant donner qu'elle était casse cou, il pensait qu'elle s'était fait ça en tombant, puis quant il passa devant la cellule il s'arrêta net.

- Excusez moi monsieur l'agent, qu'est ce que mon père fait en prison ?
- Votre père ? C'est votre père ?
- Oui, oui. Nous n'avons plus beaucoup de contacte, mais c'est bien lui.
- C'est chez lui que nous avons retrouvé votre fille monsieur Julienn. Lui répondit alors l'agent de l'ordre tout en relâchant le vieil homme.

Louna vit alors arrivé son père, qui semblait allez mieux qu'à son habitude accompagné par Gépétto. Ils semblaient se connaître, et ça réchauffa le cœur glacé de la petite blonde. Pour la première foi de sa vie elle vit son père sourire, il semblait enfin heureux. Et après plusieurs heure passer avec les chevaliers du royaume de la méchante reine et les fées son père vint la voir avec son grand-père, le regard plein d'espoir

- Vient ma chérie, on rentre à la maison et grand-père nous accompagne.
- Gépetto ? Tu es mon grand-père ? Alors Pinocchio c'est toi ? Je suis la fille de Pinocchio !!! Hurla-t-elle, heureuse comme jamais en sautant dans les bras des deux hommes qui se regardèrent en riant.
Le serpent à deux têtes
avatar
Messages : 210
Date d'inscription : 29/01/2018
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Le serpent à deux têtes

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage de Salem :: Taverne :: Flood-