Sam 5 Mai - 12:54
Comme dans les autres cultures de l’Antiquité, les sacrifices consti­tuaient chez les Celtes un élément essen­tiel de la pratique religieuse. Les textes évoquent notam­ment la pratique de sacrifices humains, attestés clairement par un certain nombre de découvertes. Le poète Lucain évoque « ceux qui apaisent par un sang affreux le cruel Teutatès et l’horrible Esus aux autels sauvages et Taranis, autel non moins cruel que celui de la Diane scythique ». Un commentateur de Lucain (Scholies de Berne) nous a laissé quel­ques précisions quant à la nature des sacrifices humains consacrés à ces dieux les victimes destinées à Taranis étaient immolées par le feu, celles destinées à Teutatès noyées dans une cuve, enfin, cel­les destinées à Esus, suspendues à un arbre et écorchées. Différents types de sacrifices humains, à des fins augurales ou autres, sont évoqués également par Diodore de Sicile (Bibl. hist., V, 31) et Strabon (Géogr., IV, 4, 5), selon lequel « ils cherchaient des présages dans les convulsions d’un homme, désigné comme victime, qu’on frappait dans le dos d’un coup d’épée. Ils ne sacrifiaient jamais sans qu’un druide fût présent. On cite aussi plusieurs formes de sacrifices humains chez eux : par exemple on tuait certaines victimes à coup de flèches, ou on les crucifiaient dans les temples, ou encore on confectionnait une effigie géante de paille et de bois et après avoir jeté dedans des bestiaux et des animaux sauvages de tout genre et des hommes, ils en faisait un holocauste. » Les sacrifices les plus courants devaient avoir cependant comme victimes des ani­maux et des produits agricoles (céréales et autres). C’est du moins ce que permettent de constater les vestiges recueillis sur les lieux de culte. Les sacrifices d’objets sont toutefois de loin les mieux attestés, qu’il s’agisse de dépôts votifs enterrés ou aqua­tiques, ou de trophées d’armes, expo­sées après avoir été généralement démembrées et intentionnellement défor­mées ou endommagées. Les sacrifices relevaient de la compé­tence des druides, plus particulièrement des vates.
Le serpent à deux têtes
avatar
Messages : 210
Date d'inscription : 29/01/2018
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Le serpent à deux têtes

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage de Salem :: Les magies et légendes de par le monde :: Pays Occidentaux :: Mythologie Celtique-