Sam 5 Mai - 12:59
Cette race d’êtres divins, habitants mythiques de l’Ir­lande avant les Celtes, affirmait descendre de la déesse ancestrale Danu. Ils apportaient avec eux en Irlande quatre talismans puissants : la Pierre de Fâl, qui criait lorsque celui qui devait être roi la touchait, la lance de Lug, qui garantissait la victoire, l’épée de Nûada, à laquelle nul n’échappait, et le chaudron du Dagda, qu’aucune compagnie ne quittait sans être rassasiée. Les Tûatha Dé étaient versés dans la magie et les pra­tiques druidiques. Beaucoup des dieux exerçaient une fonction particulière : Ogme était spécialisé dans l’art de la guerre, Lug dans les arts et les techniques, Goib­niu était le dieu de la forge, Diancecht le dieu de la médecine.

Tout un corps de mythes et de contes se rattachait aux dieux les plus importants des Tûatha Dé Dânann et à leur fonction. Le Dagda (Dieu bon), le dieu père tribal, dispensait l’abondance et la régénération. Il possédait deux attributs majeurs : une grande massue, dont l’une des extrémités tuait et l’autre rendait la vie, et un chaudron énorme et inépuisable. L’image du Dagda ne manque pas d’être ambivalente : on le décrit comme un personnage grossier et fruste, ridicule et grotesque, vêtu d’une tunique courte jusqu’à l’indécence et manifestant un appétit insatiable, et en même temps comme le puis­sant père de sa tribu. Mais tous ces éléments appartien­nent au symbolisme de la fécondité. Plusieurs légendes relatent son union avec diverses déesses, dont Boann, déesse de la Boyne. Son association avec la redoutable furie des batailles, la Morrigan, garantit la sécurité à son peuple.
Le serpent à deux têtes
avatar
Messages : 210
Date d'inscription : 29/01/2018
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Le serpent à deux têtes

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage de Salem :: Les magies et légendes de par le monde :: Pays Occidentaux :: Mythologie Celtique-