L'Héritage de Salem est un forum dédié aux sciences occultes
 
FAQFAQ  RechercherRechercher  AccueilAccueil  Salem-NewsSalem-News  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM A DE GRANDE CHANCE DE DEVENIR PRIVE SUITE A UN PROJET EN COURT DE CREATION.

Partagez | 
 

 Les Larves, la « sangsue astrale »

Aller en bas 
AuteurMessage
Ororea Nikkita
Le serpent à deux têtes
Le serpent à deux têtes
avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/01/2018
Age : 29

MessageSujet: Les Larves, la « sangsue astrale »   Sam 9 Juin - 23:09

qu’est ce qu’une larve?

Si vous faites quelques recherches, vous allez trouver beaucoup de termes associés au mot larve (en ésotérisme j’entend): schèmes, lémures, coques astrales etc…
Je ne partirai pas dans un débat étymologique qui amènerait à présenter des différences notables entre les différents termes, car ces différences proviennent principalement des filtres du praticien qui les regarde. En effet, certains de ces termes sont TRÈS anciens (antiquité pour certains) et font référence à des superstitions propres à certaines civilisations et au regard qu’elles portaient sur leur monde. On les assimile parfois à tort avec les esprits de défunts, les « démons » etc…
Donc, disais-je, une larve, ce n’est ni plus ni moins qu’une subsistance énergétique malsaine, issue dans la plupart des cas, des pensées négatives voire morbides émises par les individus. La pensée est une chose cocasse tant elle peut devenir terrifiante. En s’unifiant, ces pensées finissent pas donner naissance à une sorte de forme pensée totalement involontaire, dont la seule raison d’exister consiste à se nourrir. (égrégores)
Si nous devions comparer une larve à un animal, il s’agirait de la sangsue (en plus gros, cela va de soi) si nous devions donner une représentation de la larve, la sangsue serait assez proche.

Comme dit précédemment, la larve n’a vocation qu’à une seule chose: se nourrir.
Mais, issue des pires strates de la pensée humaine (ou de ce qu’il est peut être profondément…), la larve n’est guère fan de hamburgers et de frites. A choisir elle préfèrera se délecter de l’énergie vitale d’un être vivant (à emporter s’il vous plait), si possible humain (parce qu’un chien ne fait pas des chats).
Contrairement à une idée reçue, une larve est mobile, elle n’est pas obligée de rester accrochée à son créateur, bien au contraire.

Ses proies favorites ?

_ Les gens dans un état de faiblesse psychologique ou physique (personnes touchées par une dépression, par la mort d’un proche, par la maladie ou tout autre phénomène qui va avoir tendance à mettre la personne dans un état de faiblesse)
_ Les gens dont les réserves énergétiques sont importantes (vous pratiquez le magnétisme, la magie ou autre à un niveau important: bravo, vous faites partie des candidats de choix)
_ Les gens qui répondent aux 2 critères à la fois sont de véritables mets de luxe.

Comment se nourrit-elle?

Les méthodes varient généralement en fonction de différents critères. Tout d’abord, son ancienneté. Bien que l’on tombe généralement sur des larves « jeunes » ou de petite taille, il arrive parfois que l’on tombe sur de véritables monstres tant elles peuvent être imposantes. Les larves les plus petites ont tendance à changer très fréquemment d’hôte, afin de ne pas prendre trop de risques. Elles se collent au corps éthérique puis absorbent l’énergie vitale de leur victime, comme le ferait n’importe quel bon vampire énergétique. Une fois rassasiée, elle aura tendance à changer d’hôte en prenant le premier qui se présentera sous la main. Lors des rituels, en cas de mauvaise protection, vous risquez de voir débarquer tout un groupe (voire une horde) de ce genre de bestioles peu ragoûtantes, donc prudence.
Les larves plus imposantes, elles, sont les plus dangereuses. Elles choisissent une victime qui leur convienne et s’en nourrissent de façon parfois très agressive, jusqu’à ce que leur proie soit complètement vidée.
Elles ne changent d’hôte qu’en cas de décès de la personne ou si une proie vraiment trop alléchante se présente (voir plus haut).

Les conséquences de cette vampirisation?

Imaginez une situation dans laquelle vous pouvez dormir 10h par jour, faire du sport et vous nourrir correctement et être malgré tout en état de fatigue permanente, où des pensées malsaines, comme étrangères à votre propre pensée, se présentent à vous. Agressivité, méchanceté, tristesse, colère, déprime… sont des exemples typiques.
La fatigue qui s’installe joue un rôle également, en permettant une meilleure installation des symptômes qui, dans d’autres conditions, n’auraient eu aucune prise.
Ces états inhabituels ont tous une particularité commune: dans ces états, vous dégagez naturellement d’avantage d’énergie. La larve se repaît ainsi plus aisément et en plus grande quantité.
Des situations qui perdurent peuvent devenir véritablement dramatiques, comme c’était le cas pour la personne citée en exemple au début de l’article, qui par chance, avait reçue de l’aide au moment où elle s’apprêtait à se laisser dépasser par ses émotions pour commettre l’irréparable.
Tout le monde n’a pas cette chance…
On me demande parfois si il est possible d’estimer le nombre de cas où la situation est provoquée par une larve et le nombre de cas où le problème est d’ordre psychologique.
Je réponds en général qu’il est très difficile de donner un chiffre réaliste. En effet, comme dit précédemment, les larves de petite taille ont tendance à changer d’hôte, mais leur présence temporaire suffit parfois à jouer le rôle d’élément déclencheur chez une personne qui n’était pas au clair avec elle même ou qui avait quelques soucis.
Une large fourchette, de 40 à 60% me parait raisonnable (en considérant donc les larves en tant qu’élément déclencheur). Si on se focalise sur les cas graves où une larve est responsable intégralement du problème, je dirais que le chiffre tourne plutôt aux alentours des 5 à 10%.
5 à 10%, cela parait peu, et pourtant c’est énorme.
Cela représente des centaines voire des milliers de personnes qui risquent de passer des années voire leur vie toute entière à tenter de résoudre un problème qui n’est pas celui qu’elles imaginent (ou que leur thérapeute imagine).
Je vois d’avance les critiques incendiaires « ouiiiii vous dites que la psychologie et les médicaments ne servent à rien, tout çaaaaa ».
NON. Je dis que dans 5 à 10% des cas, la psychologie n’est pas un traitement adapté, et qu’il est quand même incroyable que si peu de gens prennent le temps d’explorer cette voie potentielle, en laissant de côté ses à priori, rien que dans le doute.
Après tout, pour quoi sommes-nous là? Pour aider la personne ou pour satisfaire un égo malsain de « moijaitoujoursraison »?
Comme nous allons le voir dans la suite de cet article, se débarrasser d’une larve, dans la majorité des cas, est une chose simple et qui ne nécessite pas un budget conséquent, alors pourquoi ne pas prendre la peine d’essayer? Au pire cela n’aura pas d’effet, au mieux cela résoudra peut-être le problème terrible qui s’abat sur des gens qui n’ont rien demandé!
Je terminerai ce passage en rappelant quand même que 5 à 10% des cas, ça implique aussi que 90% des cas ne sont pas dût à l’action permanente d’une larve, et qu’un travail d’ordre psychologique et d’introspection devient alors le meilleur moyen de résoudre ses problèmes.

Comment se débarrasser des larves et s’en prémunir?

Pour s’en prémunir, quelques petites solutions « simples » existent (ces méthodes seront abordées plus longuement dans d’autres articles puisqu’elles ne sont pas efficaces que contre les larves):

Restreindre ses « corps énergétiques » au maximum, pour qu’ils deviennent pratiquement indétectable même par quelqu’un assis à côté de vous, cela évitera de devenir une proie de potentielle.
Des purifications régulières au camphre, au benjoin ou au citron auront tendance à les faire fuir (coût : 3-4 euros environ…)
Un travail d’introspection fréquent et réaliste pour éviter de créer soi même inconsciemment une larve.
Pour s’en débarrasser:
Pour un mage aguéri, plusieurs solutions se présentent (que je n’expliciterai pas d’avantage pour éviter de rallonger cet article déjà bien long):
Avec l’athamé ou l’épée ou toute pointe en acier, en se défendant comme il le ferait avec n’importe quelle autre entité.
En visualisant une quantité d’énergie la plus « positive » possible que l’on transmettra à la larve. Cela ne la détruira pas mais aura un puissant effet de répulsion. (dans la même lignée vous aurez le rituel de bannissement du pentagramme par exemple).
En créant une forme pensée ou en faisant appel à une entité dans le but spécifique de se débarrasser des larves.
Pour la personne qui n’y connait rien (car c’est elle qui est le plus souvent la victime)
Tout d’abord, il faut encore distinguer les petites larves des plus imposantes.
Pour les plus classiques, de simples purifications au camphre, au benjoin ou au citron auront tendance à les faire fuir (coût : 3-4 euros environ…)
Si la larve est bien accrochée, une des solutions les plus efficaces qui soient consiste à prendre un bain dans lequel vous aurez versé de l’huile essentielle de citron (6-7 euros environ) ou fait infuser de la pelure de citron (1 euro?), que vous pouvez mélanger avec de l’absinthe. C’est une méthode agressive pour la larve, qui généralement va réagir très fortement (vous pouvez sentir un froid glacial vous parcourir, vous sentir mal, comme si vous alliez faire un malaise, ressentir une forte douleur etc..) Cette méthode a pour effet de détruire la larve accrochée. Dans à peu près 8 cas sur 10, cela s’avère LARGEMENT SUFFISANT!

N’allez pas dans votre boutique pour dire « je veux ça ça ça ça ça », commencez par tester la solution la plus adaptée, cela vous évitera potentiellement des dépenses totalement inutiles. Si cela ne suffit pas, adressez-vous à un professionnel qui pourra se charger de résoudre le problème.
Comme dit précédemment, les larves sont issues de nos pensées malsaines, et bien entendu, bien que les larves bougent quand elles sont petites, il n’empêche qu’elles commencent par jeter leur dévolu sur leur(s) créateur(s), donc après avoir été débarrassé de la larve qui vous importunait, n’hésitez pas à faire un travail psychologique et d’introspection pour éviter que cela ne ré-survienne.

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Larves, la « sangsue astrale »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrainement de Base: Les Larves Astrale
» les larves astrales et les coques astrales
» SANGSUE(S) / Gelaouenn(où).
» Sortie astrale partielle
» Qu'est-ce que la dimension astrale? ( Question par point )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage de Salem :: Entités et Paranormal :: Entités-
Sauter vers: