L'Héritage de Salem est un forum dédié aux sciences occultes
 
FAQFAQ  RechercherRechercher  AccueilAccueil  Salem-NewsSalem-News  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM A DE GRANDE CHANCE DE DEVENIR PRIVE SUITE A UN PROJET EN COURT DE CREATION.

Partagez | 
 

 Aconit

Aller en bas 
AuteurMessage
Ororea Nikkita
Le serpent à deux têtes
Le serpent à deux têtes
avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 29/01/2018
Age : 29

MessageSujet: Aconit   Jeu 12 Juil - 17:11



Nom commun : aconit
Nom scientifique : Aconitum napellus (du grec aconé : rocher et du latin napus : navet)
Nom anglais : monkshood
Autres noms : Casque de Jupiter, Char de Vénus, Capuchon des moines, Faux navet
Famille : renonculacées
Habitat : France et Europe centrale dans les régions montagneuses en général au dessus de 1800 m, Sibérie méridionale, Asie, dans les bois ombragés.
Symbole : le danger
Planète : Saturne
Jour : Samedi
Partie du corps : Os, Vessie, Dents, Rate, Oreille droite, la gorge, le cœur
Métal : Plomb
Couleur : Noir
Signe astrologique : Verseau, Lion, Bélier, Vierge
Point cardinal : Nord et Est
Saison : automne et hiver
Éléments : Eau et Terre

Attention: plante extrêmement toxique. En effet, toutes les parties de la plante sont vénéneuses. Cette plante à même était appelée « arsenic végétal ». Il faut impérativement éviter de la cueillir sans gant imperméable car son poison pénètre la peau.

Description : C’est une plante pérenne aux racines tubéreuses, à la tige dressée et aux feuilles palmées. A la partie supérieure de la tige se forme une grappe de fleurs bleues à la forme caractéristique de casque. Le fruit est une vésicule. Pour l’usage médical, on récolte les tubercules latéraux durant la belle saison.

Composition : Comme dit plus haut, cette plante contient des alcaloïdes toxiques : principalement aconitine mais aussi napelline, néoline, néopelline, aconine … . Attention, l’aconitine est un poison très violent de la famille des alcaloïdes. L’empoisonnement provoque au bout de quelques minutes de fortes brûlures dans la bouche, des sueurs froides, des maux de têtes, des nausées, des vomissements, un fort bourdonnement des oreilles, un engourdissement du visage et des extrémités des membres endormant la douleur et provoquant une grande faiblesse musculaire. La mort peut survenir au bout d’une demi-heure/une heure.

Propriétés médicinales :
Usages homéopathique : congestion aigüe, violente, entraînant une tension psychique, nerveuse et vasculaire, associée à une agitation physique et mentale et à une anxiété.
=> facteurs d’aggravation : le soir ; vers minuit ; après exposition à un vent froid et sec ; en étant couché sur le côté douloureux ; le séjour dans une chambre chaude.
=> facteurs d’amélioration : le plein air ; le repos ; après avoir transpiré.

Autres utilisations : L’aconit entre dans la composition de mélanges de plantes contre la douleur (rhumatismes, goutte, sciatique, douleur dentaire), uniquement délivrés sur prescription médicale. C’est également un remède efficace contre les douleurs et les affections provoquées par des refroidissements. A hautes doses, l’aconit est un violent poison pour le système nerveux. Les racines et les feuilles sont utilisées contre les névralgies et également pour décongestionner.

Histoire : L’aconit et les enfers


« (Médée) prépare l'aconit qu'elle avait elle-même jadis apporté de Scythie, et qu'on dit être né de l'écume vomie par le chien des Enfers. Il est dans cette contrée une caverne dont l'entrée ténébreuse conduit à l'empire des morts. C'est par là qu'Hercule traîna l'affreux Cerbère attaché par des chaînes de diamant. Le monstre détournant ses yeux farouches, repoussait, la lumière et l'éclat du soleil. Tandis qu'il résistait en vain, irrité par sa rage, et de trois aboiements épouvantant les airs, il répandit son écume sur la terre. On dit qu'elle s'épaissit, et que, nourrie et fécondée par un sol fertile, elle devint le germe d'une plante, poison terrible que les habitants des campagnes appellent aconit, parce qu'elle croît sur les rochers, et qu'elle y vit longtemps. » (Ovide – Les métamorphoses)

Élément de l’Histoire :
- C'était le poison végétal par excellence dans l'antiquité. Selon les écrits d'un disciple d'Aristote, on pouvait doser la substance toxique de telle manière que l'empoisonné ne mourrait qu'après deux, trois, voire six mois, par paralysie progressive.
- L’Antiquité connaissait les plantes possédant des effets hallucinogènes ou provocant des songes*. Parmi elles citons l’aconit, la belladone*, le chanvre, la digitale*, la mandragore*, la stramoine… L’aconit entrait dans la préparation de philtres*, d’onguents ou de potions magiques.
- Dans l’Europe et l’Asie de l’Antiquité, l’Aconit était utilisé pour empoisonner l’approvisionnement en eau de l’ennemi. De plus les chasseurs utilisaient son suc pour empoisonner leurs lances, leurs pointes de flèches et les appâts de leurs pièges.

En anglais, elle est surnommée Wolf's bane (Wolfsbane), littéralement poison du loup, fléau du loup. On peut d'ailleurs établir le lien avec la Métamorphose d'Ovide, comme quoi la plante viendrait directement de la gueule du Cerbère (ou née des lèvres du Cerbère, pour une version plus poétique). On retrouve la plante un peu partout en littérature et dans la culture populaire. Dans Harry Potter, par exemple, la potion que doit prendre Lupin afin de calmer ses crises de loup-garou est faite à partir d'aconit (The Wolfsbane Potion). Certaines légendes veulent que l'aconit permette d'éloigner, voire de tuer, certaines créatures surnaturelles telles les loups-garous et les vampires. Selon Scott Cunningham (Encyclopedia of Magical Herbs, p.260), la plante pourrait également constituer un remède pour les loups-garous. De plus, la graine, placée dans une pochette faite de peau de lézard, permettrait à son porteur d'être invisible.

Superstitions :
Elle guérit les gens piqués par un serpent mais empoisonne les êtres sains. Celle que l'on mange impunément aux Indes, tue la personne, une fois passée la frontière.

Plante remplaçante:
- Dans les rituels, l’aconit peut être remplacée par du tabac.

Utilisation magique:
L'aconit est une des herbes utilisés en sorcellerie comme consécration de l'athamé ou au couteau rituel. Son utilisation magique primaire est dans la consécration des lames magique. Une infusion peut être faite des feuilles ou de la racine, utilisé pour bannir toute l'énergie antérieure dans le couteau. La racine ou les feuilles et les fleurs peuvent être brûlées sur un charbon de bois comme encens pour atteindre le même but. Une autre option consiste à recueillir la plante fraîche, capot des fleurs et fait une teinture d'elles ce qui est employé à l'occasion pour régénérer la puissance de son athamé.
Pour appeler Hécate, la faire brûler.
En outre porter en sachet comme protection contre et traitement pour des loups-garous.
Utilisée pour la protection contre les énergies négatives.
Dans l'antiquité les chasseurs plongeaient la pointe de leurs flèches dans l'Aconit pour tuer les loups.

Attention, nous sommes et ne représentons pas une autorité médicale reconnue officiellement. Avant chaque début d'utilisation d'une plantes soyez sûr que celle-ci est sans danger pour vous et votre entourage.

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aconit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frégatte type FLF - F713 Aconit
» [Propriété] ACONIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage de Salem :: Disciplines diverses :: Herbologie-
Sauter vers: